L’animateur s’appelle en réalité Jacques Essebag et est né le 10 mars 1966 au Maroc. Il arrive en France avec ses parents en 1967 et s’installe à Massy-Palaiseau. Peu intéressé par les études, il réussit tout de même à obtenir un bac B. Son objectif : devenir animateur radio.

Un animateur de radio précoce

Il fait ses premiers pas d’animateur radio à l’âge de 16 ans comme un animateur sportif pour la radio locale. Puis en 1987, il collabore avec Laurence Boccolini pour la matinale. En 1991, il pose ses bagages à Fun Radio : il fera un aller-retour sur cette station de radio après avoir testé Europe 1 et Europe 2.

Sur le petit écran

Sa carrière d’animateur TV commence sur la 2 en 1994. Il y anime Les Enfants de la télé et la Fureur. Quand la chaîne le remercie en 1996, l’animateur emmène ses deux émissions sur la TF1 où si la Fureur s’est arrêtée en 2000, les enfants de la Télé est encore diffusé. Il créera d’autres divertissements à succés dont Vendredi tout est permis en 2011.

Sur les planches

L’animateur développe une nouvelle corde à son arc et se lance dans le one-man show écrit par Isabelle Nanty en 2006. Il réitère l’essai avec i-show en 2009 et Arthur à la Gaïté en 2010. Il se fait remarquer par un producteur et se retrouve à donner aussi la réplique à Dany Boon en 2007 dans le Dîner des Cons.

Un homme d’affaires ambitieux 

En 1995, il développe une activité de producteur avec la création de Case Productions. De 2001 à 2006, il révolutionne la télévision française avec l’arrivée de la téléréalité comme Star Academy, Secret Story… En effet, il est président adjoint d’Endemol France. En 2008, il créé sa propre agence de production Arthur World Participation Group où il produit notamment de jeunes humoristes comme Florent Peyre, Issa DOumbia, Claudia Tagbo, Ariane Brodier. Il développe également de nouvelles émissions télévisées comme Rock’n Roll Circus et Au nom de la vérité .